0

Auteur : Chloé BLONDELLE

carte de visite blanche avec marquage à sec

Différentes finitions en imprimerie

 

 

Les différentes finitions en imprimerie

Les finitions en imprimerie sont là pour mettre en valeur et sublimer les supports de communication; les flyers, cartes de visite, dépliants… etc 

C’est l’étape finale d’un imprimé. La finition qui va parfaire la création, le produit. 

 

Le vernis

Le vernis fait partie des finitions les plus utilisées, il met en surbrillance des zones précises sur le produit (texte ; image ; logo…) ce qui lui donne du relief et de la profondeur tout en permettant d’attirer l’œil en obtenant un rendu chic. Nous pouvons utiliser ce procédé pour des plaquettes commerciales; cartes de visite; flyers; dépliants.

 

cartes visite vernis violet
cartes visite vernis violet
cartes visite vernis bleu
   cartes visite vernis bleu

 

Le gaufrage

Ce procédé donne de l’originalité aux supports de communication grâce à la mise en relief de la forme imprimée qui donne un toucher agréable.  On parle d’une déformation du papier effectuée par une forte pression de la machine sur le produit. Cela apporte de l’élégance au produit.

 

gaufrage blanc
     gaufrage blanc
gaufrage rouge
gaufrage rouge

 

Le marquage à chaud

Le marquage à chaud est une technique d’impression effectuée à l’aide d’un cliché en magnésium, laiton ou même cuivre. Un film de couleur (métallique ou non) vient se placer entre le cliché et le support et se dépose sous l’action combinée de la pression et de la chaleur pour laisser apparaître uniquement les endroits où il aura été pressé c’est une finition haut de gamme apportant de l’élégance à un imprimé et en plus avec choix au niveau de la couleur : or ; argent ; cuivre ; verte ou hologramme. 

 

marquage à chaud
marquage à chaud
marquage à chaud
marquage à chaud

 

Le letterpress

Cette finition très élégante pour la réalisation de supports de caractère va donner un côté vintage/rétro à vos documents, l’impression est réalisée par un système de pression entre le papier et le cliché. Il est essentiel de partir sur un beau papier épais et bouffant de préférence afin que le cliché vienne creuser un maximum le papier pour un résultat optimal. Il n’y a pas besoin d’encre, cette finition sollicite la vue et le toucher.

 

letterpress escoubille
letterpress escoubille
letterpress davansur
letterpress davansur

 

n’hésitez pas à nous contacter

Please follow and like us:
MASSICOT

L’histoire du massicot

utilisation d'un massicot

L’HISTOIRE DU MASSICOT 

La nécessité d’être aidé d’une machine à couper le papier se fait ressentir bien avant l’invention du fameux « MASSICOT ». En effet, c’est en 1830 que les premières machines voient le jour et seulement en 1844 que Guillaume MASSICOT dépose un brevet pour sa machine ! d’où le nom de celle-ci.

Né le 5 septembre 1797 et décédé en 1870, il obtient le titre de coutelier du duc de Bordeaux.  Grâce à ses recherches, la création et l’innovation d’autres machines pour beaucoup de métiers voient le jour. Son innovation rencontre un succès auprès des imprimeries et papeteries et remporte suite à ça de nombreux prix dans les expositions de 1846 à 1855.

découpe papier au massicot 

Le MASSICOT est destiné à couper à l’angle de Marge imprimeur et est présent principalement dans le secteur de l’imprimerie. Il existe plusieurs massicots avec des formats différents, à plusieurs lames… etc…

Le MASSICOT est construit de cette manière: un bâti solide ; une table de travail et une arche contenant la presse et la lame. Pour le faire fonctionner, il suffit d’appuyer simultanément sur une pédale et sur deux boutons qui déclenchent la descente de la presse et de la lame, ce qui permet donc la mise en sécurité des personnes qui utilisent la machine. Cependant, sa manipulation nécessite tout de même un savoir-faire.

                      MASSICOT 

 

En effet, par le passé les massicots ont provoqué de nombreux accidents, mais aujourd’hui la sécurité est vraiment renforcée, déjà par l’obligation d’utiliser ses deux mains et un pied pour déclencher la descente, elle est aussi équipée d’une cellule photoélectrique qui permet de détecter la présence d’un objet/corps étranger et qui stop tout de suite la machine.  

 

Le massicot procède en 2 étapes :

1ère étape : Une presse bloque une pile de papiers qu’il faut découper.

2ème étape : Une lame effectue la tâche de découpe.

 

N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande… 

Please follow and like us:
intérieur livre papier transparent

Projet XXL pour le musée de Chambéry

Présentation des étapes de réalisation d’un projet pour la ville de Chambéry, pour une exposition « Odonymie(s): les noms de rues disent la ville » qui sera présentée à l’Hôtel de Cordon – Centre de l’architecture et du patrimoine de Chambéry du 20/03/2021 au 9/01/2022. 

Projet atypique de la réalisation d’un livre XXL 120×40 cm ouvert. 

Reliure pleine toile imprimée sur un papier indéchirable et pages en papier transparent. 

 

               conception livre   conception livre 2

 Ensemble dit « des plans des canaux », 1780- 1790, Ville de Chambéry, Archives municipales. 

              collage livre    travail de precision

Reconstitution de l’état du centre de Chambéry en 1790, à partir de la nappe sarde de 1730 et de plans historiques, parmi lesquels les « plans des canaux », Benoit Chambre, architecte DPLG, agence Epure, 1999. 

 

             collage     

 

Textes: Service Ville d’art et d’histoire de Chambéry

Graphisme et conception: Marion Pannier

Fabrication: In’pressco, 73100 Aix-les-Bains

 

            couverture livre musée      plan ville chambéry

 

 

 

 

 

N’hésitez pas à nous contacter pour vos projets ! 

L’équipe In’pressco

 

 

 

 

Please follow and like us:

Si vous souhaitez suivre nos actualités :)