0

Catégorie : Impression

carte de visite blanche avec marquage à sec

Différentes finitions en imprimerie

 

 

Les différentes finitions en imprimerie

Les finitions en imprimerie sont là pour mettre en valeur et sublimer les supports de communication; les flyers, cartes de visite, dépliants… etc 

C’est l’étape finale d’un imprimé. La finition qui va parfaire la création, le produit. 

 

Le vernis

Le vernis fait partie des finitions les plus utilisées, il met en surbrillance des zones précises sur le produit (texte ; image ; logo…) ce qui lui donne du relief et de la profondeur tout en permettant d’attirer l’œil en obtenant un rendu chic. Nous pouvons utiliser ce procédé pour des plaquettes commerciales; cartes de visite; flyers; dépliants.

 

cartes visite vernis violet
cartes visite vernis violet
cartes visite vernis bleu
   cartes visite vernis bleu

 

Le gaufrage

Ce procédé donne de l’originalité aux supports de communication grâce à la mise en relief de la forme imprimée qui donne un toucher agréable.  On parle d’une déformation du papier effectuée par une forte pression de la machine sur le produit. Cela apporte de l’élégance au produit.

 

gaufrage blanc
     gaufrage blanc
gaufrage rouge
gaufrage rouge

 

Le marquage à chaud

Le marquage à chaud est une technique d’impression effectuée à l’aide d’un cliché en magnésium, laiton ou même cuivre. Un film de couleur (métallique ou non) vient se placer entre le cliché et le support et se dépose sous l’action combinée de la pression et de la chaleur pour laisser apparaître uniquement les endroits où il aura été pressé c’est une finition haut de gamme apportant de l’élégance à un imprimé et en plus avec choix au niveau de la couleur : or ; argent ; cuivre ; verte ou hologramme. 

 

marquage à chaud
marquage à chaud
marquage à chaud
marquage à chaud

 

Le letterpress

Cette finition très élégante pour la réalisation de supports de caractère va donner un côté vintage/rétro à vos documents, l’impression est réalisée par un système de pression entre le papier et le cliché. Il est essentiel de partir sur un beau papier épais et bouffant de préférence afin que le cliché vienne creuser un maximum le papier pour un résultat optimal. Il n’y a pas besoin d’encre, cette finition sollicite la vue et le toucher.

 

letterpress escoubille
letterpress escoubille
letterpress davansur
letterpress davansur

 

n’hésitez pas à nous contacter

Please follow and like us:
MASSICOT

L’histoire du massicot

utilisation d'un massicot

L’HISTOIRE DU MASSICOT 

La nécessité d’être aidé d’une machine à couper le papier se fait ressentir bien avant l’invention du fameux « MASSICOT ». En effet, c’est en 1830 que les premières machines voient le jour et seulement en 1844 que Guillaume MASSICOT dépose un brevet pour sa machine ! d’où le nom de celle-ci.

Né le 5 septembre 1797 et décédé en 1870, il obtient le titre de coutelier du duc de Bordeaux.  Grâce à ses recherches, la création et l’innovation d’autres machines pour beaucoup de métiers voient le jour. Son innovation rencontre un succès auprès des imprimeries et papeteries et remporte suite à ça de nombreux prix dans les expositions de 1846 à 1855.

découpe papier au massicot 

Le MASSICOT est destiné à couper à l’angle de Marge imprimeur et est présent principalement dans le secteur de l’imprimerie. Il existe plusieurs massicots avec des formats différents, à plusieurs lames… etc…

Le MASSICOT est construit de cette manière: un bâti solide ; une table de travail et une arche contenant la presse et la lame. Pour le faire fonctionner, il suffit d’appuyer simultanément sur une pédale et sur deux boutons qui déclenchent la descente de la presse et de la lame, ce qui permet donc la mise en sécurité des personnes qui utilisent la machine. Cependant, sa manipulation nécessite tout de même un savoir-faire.

                      MASSICOT 

 

En effet, par le passé les massicots ont provoqué de nombreux accidents, mais aujourd’hui la sécurité est vraiment renforcée, déjà par l’obligation d’utiliser ses deux mains et un pied pour déclencher la descente, elle est aussi équipée d’une cellule photoélectrique qui permet de détecter la présence d’un objet/corps étranger et qui stop tout de suite la machine.  

 

Le massicot procède en 2 étapes :

1ère étape : Une presse bloque une pile de papiers qu’il faut découper.

2ème étape : Une lame effectue la tâche de découpe.

 

N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande… 

Please follow and like us:
Parc de machines imprimerie

Découvrez notre atelier !

Parc de machines imprimerie

L’Atelier By IN’PRESSCO 

Puisqu’il est compliqué dans la situation actuelle de pouvoir faire des portes ouvertes pour découvrir notre atelier, nous vous partageons une petite visite virtuelle avec de superbes photos prises par Julie du blog « lespuristes.fr » 

machine à couder industrielle

Vous pourrez retrouver le petit reportage sur le blog Les Puristes, rubrique « Slow life » 

n’hésitez pas à fouiller les autres pages, ce blog regorge de bonnes adresses ! 

Merci à Karen et Julie pour leur visite, leurs photos et ce joli article ! 

Please follow and like us:
papier-eco-responsable-durable-ecolo

Imprimer du papier recyclé… oui ! Mais sachez créer des supports durables avant tout.

 

Une communication éco-responsable, ça se réfléchit…

 
À l’heure où l’on parle de papier et packaging recyclé, écologique, biodégradable et même compostable, imprimer du papier « pour imprimer du papier » (même recyclé) n’a plus tellement de sens chez InPressco !
 
Concevoir des produits beaux et astucieux est essentiel pour faire en sorte que le support soit gardé, pour qu’il puisse durer dans le temps et avoir une réelle répercussion sur votre communication éco-responsable.
 
Plusieurs aspects pour rendre votre communication durable et écologique :
– Faire du beau, oui, mais du très beau !
– Faire de l’utile et donnez une seconde vie à votre produit…
 
 

Comment faire du très beau ?

 
Bien que la beauté soit une notion très subjective (les goûts et couleurs…), et en complément du design graphique de vos supports,  il paraît essentiel de surprendre votre cible par une matière peu commune.
 
Quelques exemples de techniques et papiers originaux, écolos et qui sortent du lot : 
– la feuille de bois : issue de l’épluchure extrêmement fine du tronc d’arbre, et contrecollée sur un papier kraft. Un vrai bois à l’aspect authentique pour un effet classieux.
la feuille de pierre : comme pour le bois, la feuille de pierre est une très fine couche de pierre véritable délignée qui offre un toucher incomparable, rugueux et surprenant !
du vrai papier artisanal et recyclé à partir de matières locales, voire additionné d’inclusions diverses grâce à un vrai savoir-faire. Imaginez un papier fabriqué à partir de foin, de vieux draps de lin ou à partir des déchets organiques de votre cuisine. Il est même possible de fabriquer du papier comestible !
– un marquage qui donne de la texture à votre impression, pour un effet trompe-l’œil indéniable.
– une odeur : grâce à l’encre olfactive, titillez vos bons souvenirs comme l’encre monoï pour rappeler l’odeur de la plage,  le gâteau qui sort du four, le foin, …
 
Au niveau graphique, inutile de remplir tous les centimètres carrés de votre papier avec un tas d’informations. Le mieux est de réaliser une mise en page minimaliste et efficace, un message clair pour aller à l’essentiel et mener à une suite sur le web par exemple. Laissez « vivre » justement ces papiers afin de les mettre en valeur : less is more ! Et pour sublimer l’ensemble, des techniques ou des impressions comme le marquage à chaud, la découpe laser, le letterpress ou encore l’impression numérique.
 
 

Comment faire de l’utile ?

 
Donnez une utilité au delà de la simple diffusion d’information.
– Faites gratter, pour gagner. Les gens adorent gratter, c’est gravé dans l’inconscient ! On ne laisse jamais un ticket à gratter sans l’avoir gratté 😉
– Partez dans un univers ludique pour faire mémoriser votre information. Quelques idées : le filtre rouge pour faire disparaitre certaines informations à l’aide de lunettes, l’encre thermo-réactive pour masquer et faire apparaitre les infos en frottant, une forme de découpe qui permet de transformer votre produit en une boîte, un puzzle, un cadre photo, …
L’encre phosphorescente, qui s’éclaire dans la nuit, pour que même dans le noir on pense à vous.
– Un papier compostable au milieu de vos déchets, ou à l’inverse, qui germe et qui permet d’obtenir un beau jardin ! Découvrez le papier ensemencé, du papier à faire germer avec des vraies graines de fleurs, de légume ou d’herbes aromatiques.
 
À noter qu’il y a des solutions pour tous les budgets et adaptable sur toutes les quantités. Chaque dossier nécessite un peu d’attention afin de trouver la solution la plus en adéquation avec les différentes variables afin que tout le monde puisse y trouver son compte.
 
Nous sommes à votre écoute pour vous recevoir  dans notre show-room et atelier d’Aix-les-Bains, prévoir un appel en visio ou tout simplement par téléphone afin de trouver la solution la plus durable pour vos projets imprimés.
 
 
 
 
 
Please follow and like us:

Si vous souhaitez suivre nos actualités :)